Sauvain Désinfection
Sauvain Désinfection

Info JU - parution octobre 2019

Les enfants sont les principales victimes de ces parasites, puisqu’en jouant à l’extérieur, ils sont plus facilement en contact avec.

Aussi, les enfants, un peu moins prudents, se laissent tenter à toucher ces chenilles étranges. Pour les parents, il s’agit de pouvoir identifier les symptômes afin de pouvoir établir un lien de causalité.

Les animaux domestiques sont également des victimes régulières simplement de par leur exposition.

Cycle de la chenille processionnaire

Cycle de la chenille processionnaire

Lutte contre la chenille processionnaire

Lutte contre la chenille processionnaire

Les chenilles processionnaires ou urticantes se logent volontiers dans les chênes de notre région. Cette année, ils ont notamment envahi plusieurs arbres de Courrendlin et de Montignez

Ces chenilles peuvent être néfastes pour l’homme, c’est pourquoi il est important de faire appel à des spécialistes pour les éradiquer de façon efficace et durable.

La processionnaire du chêne, Thaumetopoea processionea est un ravageur de l’ordre des lépidoptères, connu comme l’un des principaux insectes défoliateurs des chênes européens, ainsi que pour ses longues processions de chenilles urticantes.

Native de régions chaudes. La processionnaire du chêne est responsable d’importants dégâts sur les arbres attaqués, sans toutefois être directement responsable de leur mort.

L’activité des chenilles du débourrement des chênes jusqu’en juillet occasionne la défoliation des deux pousses annuelles de l’arbre et de ses inflorescences.

Outre la dépréciation de l’aspect ornemental des arbres, la processionnaire du chêne pose un réel problème de santé publique dû aux micro-poils urticants que possèdent les chenilles. Le contact direct ou indirect de ces poils peut occasionner chez l’homme et chez les animaux des réactions allergiques graves caractérisées par des problèmes respiratoires et de sévères irritations de la peau.

Il n’existe qu’un seul moyen de se débarrasser définitivement des chenilles. Il faut contrôler vos chênes toutes les années, et si vous repérer, ne serait-ce qu’un seul nid de chenilles, il faut faire le traitement autant d’années que vous constaterez les nids. En effet, même si l’on détruit toutes les chenilles vivantes sur son terrain, vos arbres risqueront d’être réinfestés l’année suivante par des papillons pouvant provenir de plusieurs centaines de mètres.

En cas de doute ou si vos chênes ont été envahis cette année, il est important de contacter dès à présent des spécialistes, car les processionnaires du chêne ne peuvent être éradiquées efficacement que d’avril à mai – en traitement biologique - lors de l’apparition des premières feuilles. Plus tard, les nuisibles ne peuvent plus être éliminés aussi efficacement.

De juillet à août les chrysalides se métamorphosent en papillons, qui eux s’envoleront, s’accoupleront puis iront pondre leurs œufs dans les fines branches de chênes.

Il faudra attendre le mois de mars pour l’éclosion et avril pour voir les premières chenilles et c’est à ce moment-là qu’il est le plus judicieux d’agir, avant le passage à la nymphose et la transformation en chrysalides de mi-juin à fin juillet. Pour les reconnaître, un signe ne trompe pas, les chenilles processionnaires vivent et se déplacent en colonie comme si elles se mettaient à la queue leu leu.

Les chenilles processionnaires du chêne

Chez nous, le constat et le devis sont gratuits !

N’hésitez plus, prenez contact avec nous sans plus attendre.

Plus d’infos →

Info JU

Article original

Nous sommes à votre disposition pour tout renseignement !
Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.